Lorsqu’il faut choisir son équipement pour sa semaine de ski (ou son week-end) il faut penser à tout : gants, masque, bottes et même les batons. Mais forcément, il faut évidemment des skis. Et une question revient toujours : comment choisir ses skis? Nous savons comment faire le bon choix peut devenir une tâche compliquée. Et pourtant c’est possible de faire le bon choix simplement. C’est pour ça que nous dédions cet article spécial pour vous aider.

Tout d’abord, il existe souvent plusieurs raisons différentes qui peuvent vous amener à acheter des skis : parce que vous en avez assez de les louer ou de changer de ski (et/ou de marque) à chaque fois. Ou parce que vous voulez améliorer et évoluer sans que le facteur « ski loué » soit une surprise à chaque sortie. Une autre (bonne) raison est le prix trop élevé de la location si vous allez skier plusieurs semaines chaque saison. Quelle que soit la raison, nous vous donnerons les critères essentiels que vous devez prendre en compte pour l’achat de vos nouveaux skis. Et si vous louez, le choix est tout aussi important.

Pour commencer, il existe différents types de ski à prendre en compte. Ceux-ci sont à regarder en prenant en compte les critères suivants :

  • Poids et taille du skieur
  • Types de ski et disciple
  • Niveau en tant que skieur

Il existe évidemment des caractéristiques qui varient d’un type de ski à l’autre. Si le nom peut paraitre du « charabia » pour les néophytes, ils sont en réalité simples à comprendre. C’est le cas par exemple des points suivants :

  • Le rayon de courbure
  • La spatule
  • Le talon
  • Le patin
  • Rocker et Camber

Comprendre ces critères vous permettra de prendre les bonnes décisions pour choisir les skis parfaits pour vous.

Types de skis : savoir avant de choisir

Pour choisir vos skis d’abord, il est bon de s’identifier avec le type de ski que nous voulons pratiquer. Les principaux types de ski et les plus courants à pratiquer sont :

  • Ski all mountain
  • Alpin ou ski de piste
  • Freeride
  • Ski acrobatique
  • Ski de randonnée
  • Ski de fond

Outre la discipline, il faut prendre en compte le poids et la taille du skieur ou skieuse. Ces deux critères influencent le choix des skis. Il faut noter que ceux qui ont une morphologie « plus forte » peuvent se sentir plus à l’aise avec des skis légèrement plus grands. Par exemple, votre taille indique que vous avez besoin de skis mesurant entre 1,60 et 1,70 m et que vous avez une forte carrure, vous feriez mieux de choisir des skis plus proche de 170 cm.

Skis all mountain ou polyvalents

Ce sont les skis les plus choisis par les débutants et les skieurs qui non seulement apprécient la piste, mais aussi la poudreuse. Les skis de montagne sont vraiment polyvalents, et ont une largeur de patin étroite avec un maximum de 85 à 90 mm selon la marque.

ski all mountain #ski #skier

Auparavant, ils étaient connus sous le nom de skis polyvalents. Ils réagissent bien sur piste et sur la poudreuse. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont autant de succès en ce moment et sont le type de ski le plus vendu. En termes d’atouts, les skis all mountain ont la capacité de bien s’adapter à n’importe quel type de neige.

Lors du choix de la taille des skis de montagne, vous devez prendre en compte la hauteur et soustraire 10 cm. Par exemple, si vous mesurez 1,70 m, les skis doivent être de 1,60 m.

Skis de piste ou alpin

Les skis de piste sont des skis de course classiques, spécialement conçus pour descendre à grande vitesse. Ils sont principalement de deux types: standard ou de compétition. Ils peuvent être trouvés dans toutes sortes de qualité, depuis le bas de gamme au haut de gamme. Ce sont des skis agiles parce qu’ils permettent de faire des virages très serrés. De plus sa caractéristique principale est le comportement sur la neige dure pour planter les carres dans la neige et obtenir une adhérence optimale pour les courbes.

skis de piste #ski #skier #skialpin

Certaines différences que les skis sur piste ou alpin offrent par rapport aux autres types de skis, c’est leur patin qui est plus étroit. Pour les compétitions, nous pouvons trouver deux familles de skis alpins qui sont le slalom (SL) et le slalom géant (GS).

La taille d’un ski de piste devrait être votre taille à laquelle on retire 5 à 15 cm. Par exemple : si vous mesurez 1,75 m, votre ski alpin doit mesurer de 1,60 à 1,70 m.

Skis freeride

Ce sont des skis pour le ski hors-piste, sur la poudreuse à grande vitesse et avec une grande précision. Les skis freeride sont plus larges que les plupart des autres skis. Le patin minimum est de 100 mm. Grâce à ça, ils sont particulièrement bons pour la neige profonde. En effet, le patin ne s’enfonce pas grâce à sa largeur.

skis freeride #ski #skis #horspiste

Les extrémités des skis de freeride s’élargissent également, ce qui rend pratiquement impossible de s’enfoncer dans la neige non tamisée. Ce type de ski peut aussi avoir un rocker sur les spatules ou la queue. Il faut de noter que le freeride comme dicipline est plutôt destiné aux skieurs avancés, avec de l’expérience et une très bonne gestion des skis dans différentes situations.

Pour calculer la taille des skis freeride, vous devez aussi tenir compte de votre taille et choisir une paire de skis de 5 à 10 cm en dessous de votre taille. Par exemple, si vous mesurez 1,75 m,, vos skis de freeride doivent mesurer entre 1,65 et 1,70 m.

Skis freestyle

Le freestyle est l’un des types de skis les plus faciles à différencier des autres. C’est vraiment visible avec l’habileté requise pour les sauts, les cascades et certaines acrobaties que les skieurs parviennent à faire dans cette discipline. Vous n’avez pas besoin d’être un expert pour s’essayer ou être accroc au ski acrobatique puisqu’aujourd’hui presque toutes les stations de ski possèdent un snowpark pour le saut et différents tests d’équilibre.

comment choisir ses skis freestyle #ski #skier #freestyle

Dans ses principales caractéristiques, le ski freestyle dispose d’une double spatule qui vous permet de manœuvrer les skis de la même manière, quelle que soit leur orientation. Ce sont des skis légers, courts et très maniables.

Pour choisir la taille des skis freestyle, il faut tenir compte de la hauteur et soustraire 10 cm. Par exemple, si vous mesurez 1,70 m. vos skis acrobatiques doivent être de 1,60 m.

Ski de randonnée ou de montagne

Ce type de ski, aussi appelé ski de montagne, est un peu différent car il se fait en deux phases: l’ascension et la descente. Sa pratique se réalise en dehors des pistes aménagées et il est possible d’alterner les phases selon le terrain. (plusieurs ascensions et descentes)

Les skis classiques pour cette disicipline sont les skis alpins. Cependant les skis de freeride peuvent éventuellement être utilisés pour le ski de randonnée. En effet, ils sont larges et longs, idéal pour le ski hors-piste. Un critère à ne pas négliger pour le ski de rando est le poids. Par ailleurs, si les skis de freeride sont bons pour descendre sur la poudreuse, ils peuvent être moins maniables sur la neige dure ou la glace.

C’est pourquoi, selon le niveau et l’expérience que vous avez pour le ski de randonnée, vous optez généralement pour des skis alpins. Ce qui change pour le ski de randonnée par rapport au ski de descente, par exemple, c’est la fixation des skis. Ceux-ci permettent de grimper en soulevant le talon comme sur la photo ci-dessus.

Pour éviter de glisser et pour pouvoir avancer à un bon rythme avec les skis quelque soit l’inclinaison, des peaux de phoque sont utilisés. Ces « peaux » (synthétiques) sont placées avec un adhésif sur la semelle des skis pendant l’ascension. Pour descendre, ces peaux sont retirées des skis de fond pour skier vers le bas. L’ascension de ski de randonnée peut aussi se faire avec des splitboards. Dans ce cas, les planches vous permettent de grimper avec des skis et de descendre avec un snowboard, rejoignant les deux skis.

Ski de fond

Le ski de fond peut faire penser à un marathon, une randonnée voire une course. Cette pratique du ski nordique diffère du ski alpin par de nombreux facteurs, y compris les fixations sans talon, la forme de ski, le terrain et la technique de ski. On s’adonne à cette discipline sur des terrains enneigés et damés, beaucoup plus plats que pour le ski de randonnée.

esqui de fondo #ski #skier #ski

En compétition, les concurrents doivent parcourir de longues distances dans les plus brefs délais. La pratique en hobbies se rapproche de cette mentalité. Le ski de fond a donné lieu à d’autres sports que les Jeux Olympiques ont mis en valeur : le biathlon, (tir à la carabine et ski de fond) combiné nordique (ski de fond et saut à ski) etc…

Skis rocker: qu’est-ce que rocker d’un ski?

Il y a quelques années, (vers 2009) l’une des grandes « révolutions » du ski est apparue : le rocker. Il s’agit d’une modification dans la construction du ski dans lequel la spatule commence à se relever plus tôt qu’auparavant. Si la spatule se relève est relevée, le patin est entièrement maintenu sur la neige.

Le rocker modifie la géométrie des skis. Par exemple, auparavant les skis mis ensemble (semelle contre semelle) se sépare au niveau de la pointe. Avec un rocker, ils se séparent bien avant la spatule. Le rocker permet d’obtenir une meilleure flottabilité dans la poudreuse et une plus grande maniabilité et de contrôle. C’est une qualité particulièrement appréciée par les débutants et les intermédiaires car elle permet d’améliorer plus facilement la technique et le style.

Un exemple simple est le suivant : lorsque le skieur fait son virage et prend les carres, le ski forme alors une courbe sur la neige. Sans rocker, il formerait une ligne droite. C’est là que le terme rayon de courbe prend son sens.

Il faut rappeler que le rocker est une caractéristique du ski mais ne dépend pas de la disciple. Il peut être présent dans différents types de ski. C’est-à-dire qu’on peut le trouver dans des all mountain, sur des skis de freeride etc… Tout dépendra des préférences de chaque skieur ou skieuse (pour les débutants, le rocker est bienvenue). Le fait est que le rocker a beaucoup ouvert le jeu en termes de styles de skis Chaque marque propose des skis avec des rockers différents. C’est pourquoi aujourd’hui le rocker sur les skis est un facteur de plus visible et connu quand il s’agit de choisir des skis.

La spatule, l’avant du ski

La spatule est l’avant du ski. Il est légèrement surélevée par rapport au reste du ski. Il casse la neige et il a un impact sur le comportement du ski; il permet en effet de ne pas enfoncer les skis dans la neige.

Dans la poudreuse, une spatule large permet de maintenir plus facilement le ski au dessus de la neige. Il facilite le « flottement » des skis rend les skis plus maniables.

Une spatule avec un rocker spécifique (courbe de spatule lorsque vous regardez de côté la forme du ski) selon la pratique rendra la pratique du ski plus facile lorsque la spatule est allongée. Un rocker de piste aura une spatule légèrement plus longue, tandis qu’un rocker de freeride offrira une spatule bien plus longue pour favoriser l’élévation dans la poudreuse.

Le rayon de courbure des skis et son influence

Le rayon de courbure est la trace laissée par la carre du ski quand on fait un virage en faisant un appui très léger. Ce rayon est une caractéristique technique importante du ski car il caractérise son comportement dans les virages. Le rayon de courbure est fonction de la longueur du ski et des épaisseurs de la spatule, du patin et du talon.

Un rayon de courbure court facilite les virages et favorise les virages courts. Cette caractéristique fait que les skis à rayon court sont idéaux pour le slalom ou la scullery, par exemple.

De même, un rayon de courbure long permet d’être stable à grande vitesse et de former des courbes larges et précises. Cela le rend idéal pour le slalom géant, super G ou freeride.

Patin du ski

C’est la partie la plus étroite du ski. Elle se trouve sous le pied et les fixations du ski.

Plus le patin est large, mieux il se comportera dans la poudreuse. C’est pour ça que la largeur du patin ne dépasse généralement pas 90mm sur les skis all mountain tandis que pour le freeride, il est généralement de plus de 100mm.

D’autre part, un patin étroit sera plus sensible et offrira un changement de carre plus net et réactif. Il est idéal pour la descente sur piste pour obtenir une meilleure accroche, comme avec les skis alpins.

Le talon des skis

C’est la partie arrière du ski. Sa forme va fortement influencer le comportement du ski.

Un talon large apporte de la stabilité, c’est l’idéal pour tailler des grandes courbes en poudreuse.

Un talon avec rocker sera relevé de manière à améliorer la portance et le comportement du ski en poudreuse, ou de rendre le ski plus joueur sur piste.

Le talon des skis à doubles spatules (twin tips) sera plus élevée pour favoriser les réceptions arrière, idéal pour le ski freestyle.

Dimensions de ski

La ligne de cote du ski est déterminé en 3 points et sert à calculer le rayon de courbure du ski. On le trouve généralement écrit de ma manière suivante : valeur1 / valeur 2 / valeur 3.

  1. première valeur : spatule large
  2. deuxième valeur : patin large
  3. troisième valeur : large queue

Le cambre sur les skis

C’est la courbure dans la longueur du ski. Lorsque vous placez un ski plat, ne touchez le sol qu’avec la spatule et le talon. Le patin est hors de la terre du courage du peigne. Tilt permet une meilleure répartition des forces le long du bord et une meilleure adhérence sur la neige dure.


Conclusions sur le choix des skis

Le niveau en tant que skieur a beaucoup à voir avec le choix des skis. Les skieurs avancés ou plus expérimentés peuvent opter pour des modèles haut de gamme plus sophistiqués et apprécier leurs qualités en détail. Mais lorsque vous êtes un débutant, les choses importantes à prendre en compte sont la taille des skis, la discipline que vous allez faire et ensuite… apprendre la technique.

Pour acheter des skis haut de gamme, il est conseillé d’avoir quelques saisons en tant que skieur ou skieuse dans les jambes. Cela permet en effet de mieux apprécier ce que nous avons acheté et vraiment remarquer la différence de qualité.

Et maintenant que vous savez choisir vos skis, vous avez besoin d’une bonne paire de bottes et de fixations. Si vous êtes intéressé par ces sujets, vous pouvez lire notre guide complet des chaussures de sk.

Et n’oubliez pas que vous pouvez toujours commenter nos articles avec vos commentaires, vos doutes et votre expérience. Nous espérons vous avoir guidé dans le choix de votre équipement de ski.

Laisser un commentaire

This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.